Face au COVID-19, dès mars 2020 les Régions francophones se mobilisent

Au Burkina-Faso, en Côte d’Ivoire, en France, au Mali, au Maroc, comme dans de nombreux pays, les Régions se mobilisent.

Catégorie : Actualités des membres

Publié le

La pandémie de coronavirus touche la quasi-totalité des pays francophones depuis le mois de mars 2020. Au Burkina-Faso, en Côte d’Ivoire, en France, au Mali, au Maroc, comme dans de nombreux pays, les Régions se mobilisent ; voici quelques exemples :

BURKINA-FASO

Région Centre

Le conseil régional du Centre avec l’appui de son partenaire français, la Région Bretagne, a renforcé les capacités des médecins chefs des districts sanitaires et ceux des postes d’entrée de la région du Centre. Ainsi, depuis l’apparition de la pandémie de la Covid-19 au Burkina Faso, deux formations de 3 jours ont été mises en place à Ouagadougou, au profit des médecins-chefs des districts sanitaires de la Région Centre. Deux cents agents des districts sanitaires de Bogodogo et Nongremassom ont aussi été formés sur les techniques de prise en charge des malades du COVID 19. Ces formations ont été accompagnées par une remise de matériels de protection contre la maladie, de la part de la Région Centre, au profit du comité régional de lutte contre cette pandémie.

Outre ce matériel médico-technique, des vivres ont été donnés aux commerçants touchés par la fermeture des marchés de la ville de Ouagadougou. Le Président du conseil régional du Centre, Monsieur Eric K. TIEMTORÉ, soutient que cette œuvre vient renforcer les efforts du gouvernement dans la lutte contre le COVID-19. Le Président du Conseil régional a fait la promotion de la campagne de collecte de fonds initiée par la représentation nationale, « le coronathon ».

M. Eric TIEMTORE, Président de la Région centre (Burkina-Faso) remet des masques de protection au personnel de santé
Dons de la Région centre au Burkina-Faso en matériel de protection sanitaire

Région des Hauts-Bassins

Le Conseil Régional assure la 1ère Vice–présidence du comité régional de lutte contre le coronavirus. Il participe aux travaux de réflexion du comité, à la sensibilisation de la population et contribue à la mobilisation des ressources en apportant un appui multiforme à partir de ses ressources budgétaires.

4 millions de Francs CFA (environ 6000 €) ont été affectés à une réponse d’urgence, avec l’achat de carburant pour les équipes de suivi et les forces de défense et de sécurité ; ainsi que de gel distribué auprès de la population et au Centre Hospitalier Universitaire Souro Sanou. Ces actions ont été menées avec l’appui sur le terrain des associations pour la sensibilisation de la population aux gestes barrières.

CÔTE-D’IVOIRE

Depuis le 16 mars 2020, le Gouvernement ivoirien a pris un certain nombre de mesures afin de lutter contre l’avancée du coronavirus, avec comme leitmotiv les valeurs de l’adage « mieux vaut prévenir que guérir ». Cette vision est partagée par les collectivités territoriales, notamment les Régions qui multiplient des actions sociales et de sensibilisation des communautés.

Région Grands-Ponts

Face à la propagation de la maladie au sein de la population, le conseil régional a élaboré un plan d’action qui se décline en 3 axes stratégiques :

1 : Achat de matériels de mesures barrières

La Région a fourni aux populations les plus défavorisées et à celles vivant dans les zones les plus reculées, des matériels de lavage des mains, des savons liquides, des cache-nez, des gels hydro alcooliques. Elle a doté les hôpitaux généraux de la région de deux ambulances médicalisées qui serviront à faciliter l’évacuation des cas suspects de COVID 19 vers les structures de prise en charge.

Dons d'ambulances au CHR par le Conseil régional Grands Ponts

Dons de matériel par la Région Grands Ponts

 

2 : Assistance aux personnes impactées par le COVID 19

Dans le cadre du soutien des personnes vulnérables ou rendues vulnérables du fait des mesures de restriction prise par le gouvernement (fermeture des maquis, des bars, des restaurants, des lieux de spectacle, instauration du couvre-feu, mise en isolement de la ville d’Abidjan, l’interdiction de rassemblement), le Conseil régional, membre du comité de lutte contre les pandémies, a procédé à l’identification des bénéficiaires du fonds de solidarité de lutte contre le COVID.

Le comité a identifié 7 826 personnes qui pourront bénéficier d’un soutien financier du gouvernement à hauteur de 25 000Fcfa (40 €) pendant 3 mois (avril, mai, juin), pour un coût d’environ 1 million d’euros (budget de l’Etat).

Le Conseil régional a également offert des vivres aux populations vulnérables (riz, huile…).

3 : Actions de sensibilisation

Pour l’éducation et le changement de comportement, avec l’appui des membres du comité local de lutte contre les pandémies, des actions de sensibilisation sont mises en place dans les quartiers, les marchés, les villages au travers des radios locales, les affiches, les dépliants, les réseaux sociaux.

 

Région de San-Pedro

La Région de San Pedro, pôle économique et touristique important, qui abrite le deuxième port maritime de Côte d’Ivoire, s’est rapidement mobilisé face au coronavirus. Le Président Donatien BEUGRÉ ne ménage pas ses efforts pour éviter à son territoire de subir une crise économique, sociale et sanitaire. Face au Covid-19, le Conseil régional a pris de nombreuses mesures, parmi lesquelles :

  • Le lancement dès le 30 mars 2020 d’une campagne de sensibilisation contre le Covid-19 dans plusieurs localités de la région notamment à Grand Bereby, Dogbo, Tabou, Grabo , Olodio , Gabiadji et Doba en vue de s’assurer du strict respect des consignes de prévention en vigueur ;
  • La mise à disposition provisoire du Centre d’Hémodialyse, depuis le 13 avril 2020, pour la Direction Régionale de la Santé, construit par le Conseil Régional au sein du CHR de San Pedro, pour l’accueil des malades potentiels du Covid-19 de la Région ;
  • Le 20 avril 2020, lors d’une réunion d’information entre les collectivités territoriales et le Ministère de la Santé Monsieur Eugène AKA AOUELE, également Président du Conseil régional Sud Comoé, le Président du Conseil régional San Pedro, Monsieur Donatien BEUGRÉ, a insisté sur la nécessité d’installer un centre de dépistage dans la région qui avait déjà enregistré 9 cas officiels transférés à Abidjan. La région s’est donc vue dotée de son premier centre provisoire de consultation le 23 avril 2020.
  • La distribution de kits sanitaires (gants, cache-nez, équipements de lavage de mains composés de seaux, de savons liquides, de gels hydroalcooliques) aux habitants. La population et les leaders d’opinion (Chefs de villages, Chefs de communautés, Présidents de jeunes, Présidentes de femmes, Chefs religieux...) ont été exhortés à être des vecteurs d’information et de sensibilisation dans leurs communautés respectives pour une meilleure prévention de la maladie à coronavirus ;
  • La formation du personnel et des usagers du Conseil régional et l’instauration des mesures d’hygiène conformément aux prescriptions du Conseil National de Sécurité ;
  • La sensibilisation des populations à travers les représentants des organes de presse locale et nationale et des 8 radios locales de la région en 10 langues locales et avec la diffusion de messages de sensibilisation par SMS destinés à 5000 contacts téléphoniques ;
  • La distribution de 7 000 prospectus affichant les mesures de prévention et les numéros de téléphone à contacter pour les cas suspects ;
  • L’acquisition et la distribution de gants, de cache-nez, de kits de lavage des mains (seaux, savon liquide, gels hydroalcooliques) et des vivres dans 17 villages de la Sous-préfecture de Djouroutou.

 

FRANCE

Région Auvergne-Rhône-Alpes

Face à la crise sanitaire, la Région s’est très rapidement mobilisée en direction des professionnels de santé et de la population

Les ambulanciers sont en première ligne pour assurer le transport de patients. Afin de sécuriser l’ensemble des maillons de la chaine de soins, la Région Auvergne-Rhône-Alpes a mis en place un dispositif d’aide à l’aménagement des véhicules avec des équipements de protections adaptés, limitant au maximum la prolifération du virus tout en continuant d’assurer le transport de patients.

La Région Auvergne-Rhône-Alpes a également proposé une aide d’un montant maximum de 500 € à tous les professionnels de santé libéraux pour équiper leur lieu d’exercice d’une vitre de protection (type plexiglass ou équivalent).

Une opération gigantesque et un défi logistique colossal ont été assurés par le Conseil régional Auvergne-Rhône-Alpes en un temps record, afin de doter le personnel soignant des établissements de santé publics et privés de la région en masques, gants, sur-blouses et gels hydroalcooliques produits par les entreprises du territoire régional, dont certaines se sont adaptées en urgence pour produire et fournir ces biens de protection essentiels aux professionnels mobilisés en première ligne face au Covid.

Désormais, c’est une opération autant inhabituelle qu’essentielle qui est en cours de réalisation : neuf millions de masques sont distribués dans différents lieux (gares, marchés, …) et 400 000 masques adaptés aux écoliers entre 8 et 11ans, ont été distribués via leurs établissements scolaires et les mairies pour assurer la sécurité des enfants, de leurs parents et de tous les encadrants. L’opération est notamment rendue possible grâce au renfort de plusieurs centaines de bénévoles de 12 départements de la Région.

La Région Auvergne-Rhône-Alpes s’engage sur un plan de relance économique d’un milliard d’euros et lance plan de soutien aux acteurs de la culture.

Un plan de relance économique post-Covid d’un montant d’un milliard d’euros a été mis en place par le Conseil régional Auvergne-Rhône-Alpes. Il génèrera un effet levier évalué entre 3 et 4 milliards d’euros dans les deux ans, pour soutenir l’économie régionale, accompagner la transformation des entreprises et sécuriser et/ou créer 50 000 à 100 000 emplois dans la Région. Ce plan s’articule autour de 4 axes principaux :

  • Investir massivement et rapidement pour sortir les projets des collectivités le plus vite possible et aider ainsi le secteur du BTP ;
  • Favoriser en permanence les entreprises régionales pour préserver la compétitivité de la région ;
  • Ramener et sauver les emplois en Auvergne-Rhône-Alpes en menant une politique offensive vers les secteurs stratégiques clés qui font sa force, en attirant de nouvelles entreprises ;
  • Faire de la région un modèle d’économie verte et digitale pour répondre aux enjeux du monde de demain.

Enfin, en soutien aux acteurs culturels régionaux fortement impactés par la longue période de confinement et les mesures barrières toujours en œuvre dans la population, la Région a mis en place un plan de sauvetage de la culture doté de 32 millions d’euros.

MALI

La Région de Tombouctou

La Région de Tombouctou et la Direction régionale de la Santé (DRS) ont très vite pris la crise sanitaire au sérieux. Dès le début du mois de mars, le Président du Conseil régional de Tombouctou Monsieur Boubacar Ould Hamadi a associé les organisations humanitaires internationales et locales œuvrant dans la région, aux actions de préventions menées par les structures de santé et les agents du Conseil régional et des Conseils de Cercle mobilisés. Par de très nombreuses actions de sensibilisation, la progression de la pandémie a pu être freinée. Mais le virus continue de circuler et on ne peut considérer la situation comme maîtrisée.

 

MAROC

L’ensemble des Présidents de Régions marocaines se mobilise !

Un fonds national doté de 10 milliards de dirhams (934 millions €) dédié à la lutte contre le Coranavirus « Covid-19 » a été mis en place sous l’égide de Sa Majesté le Roi Mohammed VI, en vue d’assurer l’appui aux ménages en difficulté, la relance économique et l’aide au système de santé. L’association des Régions du Maroc a participé à hauteur de 1,5 milliards de dirhams (140 millions €).

 

Région Rabat-Salé-Kénitra

Le Conseil régional a attribué 13 millions d’euros pour la lutte contre le coronavirus :

  • 6,3 millions d’euros pour faire face à la pandémie sur différents secteurs : social, santé, économie, éducation ;
  • 4,1 Millions d’euros sur le fonds national dédié à la lutte contre ce virus ;
  • 1,7 millions d’euros pour l’achat de produits et d’équipements désinfectants en vue de leur distribution dans l’ensemble des préfectures et provinces du territoire régional : Rabat, Salé, Skhirat-Temara, Kénitra, Khémissat, Sidi Slimane et Sidi Kacem ;
  • 400 000 € ont été alloués aux établissements d’entraide sociale pour faciliter l’accueil des personnes sans domicile fixe.
  • Une contribution symbolique équivalente à un mois de salaire du Président du Conseil de la Région de Rabat-Salé-Kénitra ainsi que l’ensemble des vice-Présidents et membres du Conseil a été transférée au profit du Fonds national dédié à la lutte contre le virus Covid-19.
  • La mobilisation d’un car et de deux mini-bus pour assurer le transport des cadres de santé depuis leur lieu de résidence vers l’hôpital Moulay Abdellah à Salé, où sont accueillies et traitées les personnes atteintes du virus et le soutien aux entreprises locales à travers la facilitation de l’accès aux plateformes de commerces en ligne,
  • La continuité des services administratifs à travers la mise en place d’un bureau d’ordre numérique ainsi que l’instauration du télétravail pour l’ensemble du personnel.

 

Région Souss-Massa

La Région Sous-Massa, à l’instar des autres Régions du Royaume, a contribué au fonds spécial « Covid-19 » par un budget de l’ordre de 40 millions de dirhams (dh). Afin d’apporter plus d’appui à la population au niveau régional et de compléter les efforts déployés par les services de santé pour la lutte contre cette pandémie, la Région Souss-Massa a engagé 30 millions de dirhams et pris les mesures suivantes :

  • 13 millions dh pour l’acquisition de matériel médical au profit des hôpitaux et centres de santé régionaux ;
  • 0.45 millions dh pour l’acquisition de matériel sanitaire et produits désinfectants et stérilisants destinés à l’usage individuel au profit de la pharmacie régionale ;
  • 0.25 millions dh pour l’acquisition de matériel sanitaire et produits désinfectants au profit de la protection civile afin de désinfecter les rues et avenues des villes et centres de la région ;
  • 6,3 millions dh pour l’appui au personnel médical mobilisé pour la lutte contre le Covid-19 ;
  • 10 millions dh destinés à l’acquisition de denrées alimentaires au profit des familles nécessiteuses.

Région Casablanca -Settat

Plusieurs mesures exceptionnelles ont été décidées par le Conseil régional Casablanca – Settat en réponse à la propagation du Convid-19 dans le territoire régional :

  • 1,5 Milliards de dh sur le fonds national dédié à la lutte contre l’épidémie de coronavirus
  • 35 Millions de dh pour l'équipement des hôpitaux engagés dans la lutte contre le Covid-19 en lits de réanimation ;
  • 15 Millions de dh pour cofinancer la mise en place d'un hôpital de campagne à Casablanca sur une superficie de 20 000 m2 et d'une capacité de plus de 700 lits.
  • 40 Millions de dh ont été alloués pour l’accélération des travaux d'achèvement de l'hôpital de proximité de Bouskoura pour qu'il soit opérationnel en ces circonstances et aider à renforcer l'offre de soin dans la Région.