COOPERATION BELGE

Royaume de Belgique – Affaires étrangères, Commerce extérieur et Coopération au Développement

Les 18 pays partenaires de la coopération gouvernementale ont été sélectionnés sur la base, notamment, du niveau de pauvreté, des aspects de bonne gouvernance et des possibilités pour la Belgique d’offrir une aide significative. Les critères précis utilisés pour choisir les pays sont fixés dans la Loi relative à la coopération internationale, qui détermine un maximum de 18 pays partenaires. La liste des pays sélectionnés est dressée dans un arrêté royal (AR du 26 janvier 2004).

Suite à cette politique de concentration, la DGD (Direction générale Coopération au développement et Aide humanitaire) s’est retirée de certains pays en tant que bailleur de fonds, mais a respecté et terminé les accords bilatéraux conclus.

L’objectif est de pouvoir entretenir des relations de coopération de longue durée avec ces pays partenaires, comme le définissent les programmes pluriannuels (PPA), négociés avec le pays en question. En vue d’obtenir une plus grande efficacité (conformément à la Déclaration de Paris), des accords ont également été pris sur la répartition des tâches entre les différents bailleurs de fonds présents dans un pays partenaire. Sur cette base, la Belgique entend concentrer sa coopération gouvernementale sur 2 secteurs maximum. Cet objectif est mis en pratique dans les nouveaux programmes indicatifs de coopération qui ont été conclus depuis 2008, à l’exception des pays d’Afrique Centrale où l'aide est plus importante.

La préparation et le suivi des programmes gouvernementaux sont effectués sur place par les attachés de la coopération au développement des ambassades belges, tandis que leur exécution est confiée à la Coopération Technique Belge (CTB).

La CTB est présente dans les pays partenaires avec des "représentants locaux" chargés du contrôle de l’exécution des programmes et des projets. Les experts et coopérants pour les projets sont engagés par la CTB et dépendent de celle-ci

Les 18 pays partenaires:

Afrique du Sud - Algérie - Bénin - Bolivie - Burundi - Congo (Rép. Dém.) - Equateur - Mali - Maroc - Mozambique - Niger - Ouganda - Pérou - Rwanda - Sénégal - Tanzanie - Territoire palestinien - Vietnam


Les demandes de financement de projets doivent être adressées à l’ambassade belge du pays concerné.


Les activités de la coopération belge au développement se subdivisent en une douzaine de thèmes que vous trouverez ci-dessous. En cliquant sur l’un d’eux, vous découvrirez les actions qu’entreprend la Belgique dans ce domaine, les lignes d’action de la DGD et les partenaires qui aident à réaliser les objectifs de développement.

La DGD travaille avec les partenaires suivants: