REPUBLIQUE DEMOCRATIQUE DU CONGO

Présentation générale*

  • Nom officiel : République démocratique du Congo
  • Chef de l’Etat : Joseph Kabila Kabange (depuis décembre 2006)
  • Chef du Gouvernement : Augustin Matata Ponyo Mapon (depuis le 18 avril 2012)
  • Capitale : Kinshasa (10 millions d’habitants)
  • Villes principales : Lubumbashi (1,7), Mbuji-Mayi (1,6), Kisangani (0,9), Kananga (1), Bukavu (0,9)
  • Langue officielle : français
  • Langues courantes : lingala, kikongo, tshiluba et swahili
  • Monnaie : franc congolais (900FC = 1 dollar US)
  • Fête nationale : 30 juin
  • Population : 70 millions d’hab. (estimations 2012 World Gazetteer)
  • Densité : 27 hab./km²
  • Croissance démographique : +3% (Banque mondiale, 2009)
  • Espérance de vie : 48 ans (PNUD, 2011) ; 59 ans en 1990.
  • Taux d’alphabétisation : 67% (Rapport PNUD, 2011)
  • Religion (s) : chrétiens (majoritaires), musulmans, kimbanguistes

Part des principaux secteurs d’activités dans le PIB :

  • agriculture et forêts : 40%
  • industrie et mines : 28%
  • services : 32%

Situation économique*

La transition s’était accompagnée d’un redémarrage de l’économie congolaise (6% de croissance depuis 2002). Cette reprise tenait à l’amélioration des conditions de sécurité dans le pays (reprise du commerce intérieur, notamment par voie fluviale), mais surtout à un appui massif des bailleurs de fonds, qui se sont engagés à financer le programme d’actions prioritaires présenté par les autorités congolaises à Paris les 29 et 30 novembre 2007.

Les indicateurs macro-économiques se sont toutefois détériorés en 2009, en raison de l’impact de la crise financière internationale sur le prix des matières premières, qui a touché de plein fouet l’industrie minière (cuivre, cobalt, zinc, diamants), un des principaux vecteurs de croissance de la RDC. La situation s’est améliorée en 2010 avec la remontée des cours s’ajoutant à une inflation faible et maîtrisée. Pour 2014, la RDC table sur une croissance de plus de 10% (8% enregistré en 2013)

A long terme, le potentiel économique du pays est considérable. Le barrage d’Inga, sur le fleuve Congo, à 200 km de Kinshasa, reste ainsi le plus gros potentiel hydroélectrique d’Afrique : il fait partie des projets structurants recensés par le G20. Mais l’exploitation de ces opportunités nécessitera de profondes réformes en matière de bonne gouvernance et la mise en place d’un environnement juridique favorable aux investissements. Des améliorations ont été constatées, comme l’adhésion de la RDC au traité de l’Organisation pour l’harmonisation du droit des affaires en Afrique (OHADA) en 2012, mais les progrès sont fragiles.

*Source : www.diplomatie.gouv.fr/fr/dossiers-pays/republiqu...


Régions membres de l'AIRF :

  • Province de BANDUNDU
  • Province du BAS-CONGO
  • Province de EQUATEUR
  • Province du KASAÏ OCCIDENTAL
  • Province du KASAÏ ORIENTAL
  • Province de KATANGA
  • Province de KINSHASA
  • Province de MANIEMA
  • Province de NORD-KIVU
  • Province de ORIENTAL
  • Province de SUD-KIVU

Accès au "Guide des financements" de l'AIRF

  • recherche par pays d'intervention;
  • recherche par organisme;

Pour effectuer vos recherches, cliquez sur le lien raccourci, ci-dessous :

http://www.regions-francophones.com/financements/f...


En cliquant sur EUROPE, sur la page d'accueil, à consulter :

    présentations

    liens utiles

    coordonnées

    documents et guides téléchargeables

Sur les bailleurs de fonds internationaux ...


Le Programme Indicatif National (PIN) a été cosigné par la Commission Européenne et le Premier ministre de la R.D. Congo au titre du 11ème FED (Fonds européen de développement) pour la programmation financière de 2014 à 2020.

Ce document présente entre autres les secteurs (domaines, thématiques) prioritaires de développement qui seront financés sur projets dans le pays, les années à venir.

Il est disponible en téléchargements, en bas de cette page.