DJIBOUTI

Présentation générale

  • Nom officiel : République de Djibouti
  • Chef de l’Etat : Ismail Omar GUELLEH (1999, 2005, 2011)
  • Premier ministre : M. ABDOULKADER KAMIL MOHAMED
  • Ministre des Affaires étrangères et de la Coopération internationale : M. MAHAMOUD ALI YOUSSOUF
  • Capitale : Djibouti
  • Population (estimation) : 906 112 (2013)Agglomérations principales (estimation) : Djibouti 526 000, Ali Sabieh 25 000, Dikhil 21 000, Arta 12 000,Tadjoura 13 000)
  • Croissance démographique (estimation 2013) : 2,26%
  • Taux urbanisation : 77,1%
  • Espérance de vie : 61,99
  • Religion : Islam (96%)
  • Langues officielles : français, arabe
  • Langues nationales : somali, afar
  • Fête nationale : 27 juin (indépendance)

Répartition PNB par secteur :

  • Services (80%),
  • Industrie (16,9%),
  • Agriculture (3,1%)

Situation économique

Djibouti se caractérise par une forte concentration de sa population dans la capitale (3/4 des habitants) Djibouti ville, et par une croissance démographique forte, accentuée par l’immigration en provenance d’Ethiopie et de Somalie. Plus de 120 000 personnes au total, soit 50% de la population rurale sur 54% du territoire, sont affectées par l’insécurité alimentaire en zone rurale.

Les nomades et membres des communautés pastorales sont frappés par la réduction des réserves d’eau. La disparition progressive du cheptel et le renchérissement des denrées importées épuisent peu à peu les stratégies de survie de ces populations.

Près de 42% de la population vit sous le seuil de pauvreté. Djibouti occupe le 173ème rang de l’indicateur de développement humain (IDH). Les ressources naturelles de Djibouti sont rares (le manque d’eau est un frein au développement du pays) ou peu exploitées (ressources halieutiques et agricoles).

Djibouti dispose d’une économie traditionnellement dépendante des activités portuaires, de la présence militaire étrangère et des financements internationaux. L’agriculture est presque inexistante et l’industrie très limitée. Pilier essentiel de l’économie locale, les activités portuaires sont principalement constituées par le transit vers l’Ethiopie, qui représente une part majoritaire de l’activité import/export du port de Djibouti, et par les activités de transbordement.

Les priorités actuelles du gouvernement se concentrent sur la mise œuvre du programme d’investissements destiné à développer les infrastructures du pays, sur l’amélioration de la compétitivité de l’économie et sur l’émergence d’un secteur privé.
Le pays a bénéficié d’importants flux d’IDE jusqu’en 2009. Après une baisse sensible en 2010-11, ils ont repris de la vigueur en 2012.

*Données reprises du site Internet : www.diplomatie.gouv.fr/fr/dossiers-pays/djibouti/


Régions membres de l'AIRF :

Région de DIKHIL

Région de TADJOURAH


En cliquant sur EUROPE, sur la page d'accueil, à consulter :

    présentations

    liens utiles

    coordonnées

    documents et guides téléchargeables

Sur les bailleurs de fonds internationaux ...