La Région de Nouakchott

Madame Fatimetou Abdel Malick , Présidente de la Région de Nouakchott, nous présente la Région - Capitale de la Mauritanie

Catégorie : Focus sur un territoire francophone

Publié le

Située sur le continent africain entre le 15ème et le 27ème parallèle Nord, la République Islamique de Mauritanie est limitrophe de l’Algérie, du Maroc, du Mali, du Sénégal et possède une côte de 800 km ouverte sur l’océan Atlantique. D’une superficie de 1 030 000 km², sa population atteint 4,4 millions d’habitants, soit une faible densité de 4 habitant/m². Son climat, saharien et sahélien, est généralement chaud et sec. Il est doux en bordure de l’Océan Atlantique et connait une saison de pluie, de Juin à Septembre. Des sécheresses successives ont accentué la désertification du pays.

Faisant partie de l’Union africaine (UA), de la Ligue arabe et de l’Organisation pour la mise en valeur du fleuve Sénégal (OMVS), la République Islamique de Mauritanie est également membre de l’Organisation internationale de la Francophonie (OIF). Constituant un espace de contact entre l'Afrique du Nord et l'Afrique subsaharienne qui en fait un pays pluriethnique, la Mauritanie compte plusieurs langues nationales : l’arabe, le hassaniya, le pular, le soninké et le wolof. Le français est l'une des langues de travail au sein de l'administration, même s'il n'a pas le statut de langue officielle.

La Région de Nouakchott a été créée en janvier 2018 à l’occasion de l’adoption d’une loi organique consacrée aux conseils régionaux, qui accorde aux Régions des compétences en matière de développement économique, social, culturel et scientifique sur leur territoire. Elles sont administrées par un conseil régional élu au suffrage universel direct pour un mandat de cinq ans, et par un exécutif composé d’un président de région également élu au suffrage direct. Les 1ères élections régionales se sont tenues en septembre 2018.

C’est l’agglomération de la capitale politique Nouakchott qui a été érigée en une collectivité territoriale régionale, avec la suppression de la Communauté urbaine de Nouakchott (CUN), dont le patrimoine et les ressources ont été transférés à la nouvelle Région de Nouakchott.

Les principales compétences de la Région sont :

  • La planification et l’aménagement du territoire de la Région ;
  • Les investissements ;
  • L’environnement et la gestion des ressources naturelles ;
  • Le tourisme ;
  • L’éducation, l’alphabétisation et la formation professionnelle ;
  • La santé et l’action sociale ;
  • La jeunesse, les sports et les loisirs ;
  • La culture.

La population du territoire régional, à 100 % urbaine, compte plus d’1,2 million d’habitants. La proportion des personnes de moins de 25 ans s’élève à 57 %.

Les activités économiques principales y sont le commerce, l’industrie de transformation, le transport (présence du principal aéroport international) et la pêche industrielle et artisanale avec notamment un port en eaux profondes (les eaux mauritaniennes sont parmi les eaux les plus poissonneuses au monde). La Région – capitale accueille également une importante partie des activités administratives du pays.

Territoire d’échanges fertiles et de brassages ethniques et culturels aussi riches que variés, la région accueille chaque année des événements d’une dimension nationale et internationale : symposiums, ateliers, festivals de la musique nomade, du cinéma, du folklore national et sous-régional. Elle abrite une unique université, l’Université de Nouakchott Al-Asriya, qui regroupe plusieurs facultés : Faculté des Sciences et Techniques, Faculté des Sciences Juridiques et Economiques, Faculté de Médecine, Institut Universitaire Professionnel, Faculté des Lettres et des Sciences Humaines.

La Région de Nouakchott est présidée par Madame Fatimetou Abdel Malick. Elle pilote un exécutif régional composé également de cinq Vice-Présidents et un Secrétaire Général, qui lui manage un effectif de 300 personnes réparti entre 9 directions, 25 services et 53 divisions.

Citation de Mme la Présidente Fatimetou Abdel Malick

Mme Fatimetou Abdel Malick, Présidente de la Région de Nouakchott

«… Certes, la tâche est rude et la conciliation entre les besoins d’une métropole qui abrite près du tiers de la population du pays, qui manque de tout (infrastructures de base, équipements …) et l’insuffisance des ressources dont nous disposons, n’est pas chose aisée. Cependant, les leçons tirées de mes dix-sept ans de gestion communale, m’ont permis de réaliser que grâce à la persévérance, la concertation avec les différents intervenants et acteurs et surtout l’inébranlable volonté de bousculer toutes les pesanteurs, nous pouvons, à coup sûr, transformer les impasses en tremplins pour aller de l’avant…».

 

 

Les priorités de la Région de Nouakchott sont la bonne mise en œuvre de 5 programmes, qui mobilisent les ressources propres de la Région et différents partenaires financiers internationaux :

  1. Appui à la Région de Nouakchott pour un développement durable résilient et équitable – projet ARENDDRE cofinancé par l’Union européenne ;
  2. Gouvernance urbaine et développement durable de la Région de Nouakchott – projet GUDD-RN cofinancé par l’Union européenne ;
  3. Appui à la résilience environnementale et au développement durable de la ville de Nouakchott – projet AREDDUN cofinancé par l’Union européenne ;
  4. Accès à l’eau et à l’assainissement – projet PACEA 2 cofinancé par la ville de Lausanne, d’autres villes suisses et l’Association internationale des Maires francophones (AIMF) ;
  5. La phase 3 de la Convention des maires pour l’Afrique subsaharienne cofinancé par l’Union européenne et l’Agence espagnole pour la Coopération internationale au développement (AECID).

Insérée dans les dynamiques de coopération entre collectivités territoriales, la Région de Nouakchott rejoint l’Association internationale des Régions francophones (AIRF) en 2019, elle est alors érigée en collectivité régionale depuis une année. Elle participe également à plusieurs réseaux et organisations internationales d’élus et de gouvernements locaux, dont ceux au sein desquels l’ancienne Communauté urbaine s’investissait : l’Organisation des Villes Arabes, Cités et Gouvernements Locaux Unis et sa branche africaine CGLUA, le réseau mondial des grandes villes et aires métropolitaines METROPOLIS, le Fonds mondial pour le Développement des Villes (FMDV), l’Association internationale des Maires francophones (AIMF).

En septembre 2019, la Région de Nouakchott a accueilli en son hôtel de Région une formation de l’AIRF sur le cycle du projet et les financements internationaux.

Vue aérienne de Nouakchott